recette pâté

Parce qu’il n’y a rien de meilleur que les bons petits plats de famille, nous vous proposons aujourd’hui de découvrir deux recettes qui sont pour nous riches en émotions : le pâté marmite et le pâté de Pâques de notre Mamie Jeanine. Une bonne manière pour nous de rendre hommage à une cuisine généreuse et authentique, à l’origine de notre savoir-faire.

I/ Recette du pâté marmite

Aussi appelé « pâté charentais », le Pâté marmite a ce bon petit goût du terroir qui comble les amateurs du genre. Il doit son nom à sa méthode de cuisson à la marmite, une particularité qui lui confère une saveur d’antan, avec des aliments cuits qui restent tendres et savoureux.

À base de viande de porc et de condiments, cette recette de pâté maison met à l’honneur le cognac, une eau-de vie originaire de la Charente. Utilisée traditionnellement comme conservateur, cette boisson noble relève également les arômes des différents ingrédients, pour mieux en révéler la subtilité et les notes parfumées.

À déguster avec du pain frais tiédi et de la salade, le Pâté marmite est idéal pour un pique-nique gourmand improvisé, ou toute autre occasion de vous régaler en famille ou entre amis.

II/ Recette du pâté de Pâques

Traditionnellement servi à Pâques, comme son nom l’indique, le pâté de Pâques est aussi connu sous le nom de « pâté berrichon », une spécialité qui évoque les joies des repas en famille. Avec sa croûte dorée et sa garniture du plus bel effet une fois découpé en tranche, cette recette de pâté maison accompagne avantageusement les cloches, pour un moment de convivialité dès l’entrée.

Son secret ? Une pâte feuilletée craquante qui enveloppe un pâté concocté à base de viande de porc et de veau, à la texture fondante délicatement aromatisée. Sa touche d’originalité se situe dans l’ajout d’œufs durs au cœur de la préparation, l’œuf étant le symbole du renouveau dans la religion chrétienne.

Pour réussir à tous les coups votre pâté de Pâques, la petite astuce de mamie Jeanine consiste à réutiliser la graisse du pâté marmite, pour le rendre encore plus savoureux. Vous libérerez ainsi tous les arômes de la viande. Une fois votre préparation terminée, vous pourrez déguster votre pâté en entrée avec une salade froid, tiède ou encore chaud. Un vrai délice !

Pour retrouver les saveurs gourmandes de ces deux spécialités traditionnelles, nous vous invitons à découvrir nos recettes de Pâté marmite et de Pâté de Pâques dans les Boucheries Normand de Poitiers, Vouillé et Montamisé. Vous pourrez ainsi découvrir les recettes de notre Mamie Jeanine, qui ont été pour nous sources d’inspiration.

Découvrez nos boucheries